Contacts Facebook recueillis à partir de 1,5 million de comptes de courriel sans l’autorisation des utilisateurs

Pas une semaine ne passe sans une nouvelle gaffe sur Facebook.

Vous vous souvenez de la toute récente découverte selon laquelle Facebook a été appréhendé en train de demander aux nouveaux utilisateurs de la plateforme de réseau social leurs mots de passe de compte de courriel dans le but de faire la vérification de leur identité ?

A ce temps-là, on suspectait Facebook d’utiliser l’accès aux comptes de courriel des utilisateurs pour recueillir sans autorisation et en secret une copie de leurs contacts enregistrés.

Désormais, il se trouve que la collecte de contacts par e-mail était vraie, admet finalement Facebook.

Dans un communiqué rendu public mercredi, Facebook a affirmé que l’entreprise de médias sociaux a téléchargé «non intentionnellement» des contacts par courriel de plus de 1,5 million de nouveaux utilisateurs sur ses serveurs, sans leur accord et à leur insu, depuis mai 2016.

Autrement dit, près de 1,5 million d’utilisateurs avaient communiqué leurs mots de passe pour leurs comptes de courriel à Facebook pour une vérification douteuse de leurs comptes.

Un porte-parole de Facebook a transmis à Business Insider des informations que l’entreprise utilisait dans le but de «créer le réseau de relations sociales de Facebook et de recommander des amis à ajouter».

Le géant des médias sociaux a annoncé que l’entreprise avait interrompu ce procédé de vérification par courriel il y a un mois et a assuré ses utilisateurs qu’elle n’avait partagé ces contacts avec quiconque et qu’elle avait déjà commencé à les supprimer.

«Le mois dernier, nous avons cessé d’offrir la vérification du mot de passe par courriel comme option pour les personnes vérifiant leur compte quand elles s’inscrivent pour la première fois sur Facebook» dit Facebook.

«Nous estimons que jusqu’à 1,5 million de contacts par courriel ont pu être téléchargés. Ces contacts n’ont été partagés avec personne et nous les supprimons. Nous avons corrigé le problème de fond et notifions les personnes dont les contacts ont été importés. Les gens peuvent également consulter et gérer les contacts qu’ils partagent avec Facebook dans leurs paramètres»

Cet incident est le dernier d’une longue liste de questions et de controverses liées à la protection de la vie privée auxquelles le géant de la technologie se heurte actuellement.

Pas plus tard que le mois dernier, Facebook a été pris en flagrant délit en train de sauvegarder les mots de passe de centaines de millions d’utilisateurs sur ses serveurs internes, qui étaient accessibles à certains de ses employés.

En octobre de l’année dernière, Facebook a également révélé la pire atteinte à la sécurité de son histoire, qui a donné la possibilité aux pirates de voler avec succès des jetons d’accès secrets et de se procurer les informations personnelles de 29 millions de comptes Facebook.

La publication récente de cette révélation met une fois de plus en évidence l’incapacité de Facebook à sécuriser les données de ses utilisateurs tout en obtenant des milliards de dollars de revenus via ces mêmes données.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *